DANS LE CADRE DE MON « EXPÉ-LOUPS », voici donc que mon 1er Chariot
est désormais prêt à être attelé !

Sur une photo, la bâche tombe jusqu'au sol, en position "pluie", ou
encore "nuit", histoire d'abriter un Compagnon canin dessous, durant
ce Périple à travers nos Alpes du Sud...

Lorsque le Char est en position "marche", la bâche, qui tombe ici sur
les roues, est alors enroulée histoire de ne pas se prendre les
"couilles" dans les rayons en bois "d'époque".

Nota : il s'agit ici, en effet, d'un "Fourgon de montagne" utilisé
naguère par l'armée suisse et daté de 1937 - la plaque située à
l'avant en atteste.

J'ai donc choisi de lui adjoindre une armature en tuyau d'arrosage PVC
(photo 2), afin de l'alléger par rapport à un montage réalisé
précédemment (armature métal + bois), bien trop lourd.

Ainsi, la partie habitacle est-elle volontairement basse - on s'y
tient ASSIS - car les vents peuvent être violents dans les Alpes,
d'une part,

Et, d'autre part, ce chariot (non suspendu, chose rare) doit notamment
pouvoir être tracté par les Sentiers Forestiers, pour gagner au final
tel ou tel alpage d'altitude.

Je rappelle qu'une Roulotte classique (qui pèse près de 2 Tonnes) ne
pourrait, quant à elle, être tractée "n'importe où" et sortir alors
des "sentiers battus".